Le monstre aux milles masques.


"C'est après une lutte harassante,que le chevalier parvint enfin à couper la dernière tête, la plus vicieuse de toutes. Mais une nouvelle tête poussa à sa suite, et le chevalier comprit alors que seul un coup au coeur pourrait vaincre le monstre. Il tenta d'en avertir son peuple mais personne ne l'écouta, car tous regardaient la nouvelle tête avec agitation. Ils ne pouvaient voir que le corps du monstre lui, continuait de détruire leur terre."


8 commentaires:

galien a dit…

Excellent ! Et terrible de vérité.
Pour ma part je préconise de brûler chaque tête qui repousse, ça fera peur aux prochaines...
Ah ! et aussi aller chercher les "petits" qui nous pourriront dans le futur.
Et puis ceux qui sont ailleurs mais potes avec "nos" monstres !

Cécile Quéau a dit…

Wa.. Félicitations pour cette métaphore, belle, juste et poétique!

Gus a dit…

Galien > Merci ! c'est un peu radical mais pourquoi pas :) Perso j'aurai tendance à arrêter de s'en prendre aux têtes, et plutôt de réfléchir à ce qui les engendre. On a les chefs qu'on mérite...

Cécile > Merci beaucoup ! Je n'en demandais pas tant ! :)

galien a dit…

Oui c'est vrai. De Gaulle avait dit "les Français sont des veaux et ils ont le Président qu'ils méritent".
Cruel de vérité.
Et ça concerne pas que les Français.

Sophie Leta a dit…

Puis des fois je me dis que si on arrêtait de se battre contre le monstre et qu'on se prenait tous par la main pour reprendre le controle de nos vie, avec nos coeurs et nos cerveaux, ça s'trouve, il creverait tout seul...(c'est fragile ces bêtes là il parait)

Gus a dit…

Sophie, tu as bien raison, mais tu te doutes bien que dessiner des gens qui se tiennent par la main, ça m'emballe moins qu'un chevalier qui se bat contre un monstre...alors bon, on fait ce qu'on peut hein !

Olivier Broyart a dit…

Wouééé, la démocratie ne fonctionne qu'avec un peuple éduqué et responsable alors, à mort la démocratie!

Vive la dictature éclairée de l'Empereur Robot

Gus a dit…

Gloire à l'Empereur Robot !